Publié dans Fantastique

Docteur Rat – William Kotzwinckle

De quoi ça parle ?

Dr Rat, rongeur mentalement déséquilibré et mégalomane, a fait alliance avec la cause des hommes : dans le laboratoire où il est enfermé avec des dizaines d’autres animaux, il prêche la soumission à une science qui leur réserve pourtant un sort peu enviable. Mais le délire masochiste du Dr Rat ne pourra empêcher la révolte de gronder parmi ses congénères : le laboratoire se transforme en champ de bataille révolutionnaire.

Et c’est bien ?

Un roman dérangeant et qui prend en plein plexus. Sous forme de fable aux notes de fantastique, et par l’entremise d’un rat particulièrement cynique, on découvre l’univers d’un laboratoire dans toute son horreur, dans une dénonciation sans concession de la souffrance animale au nom de le science. Difficile de faire la part entre ce qui est tiré par les cheveux en termes de souffrance et d’expériences animales. On sent que c’est un sujet qui travaille l’auteur, et qu’il y met toute sa hargne, et aussi sûrement des faits dont il a connaissance. Entre deux horreurs décrites joyeusement, comment ne pas penser, lors de l’évocation d’une expérience, aux vaches hublots qui avaient défrayé la chronique ? En grattant un peu, je suis tombée sur un article « question-réponse » de Libération (attention, propos et images choquantes), et force m’a été de constater que les termes employés ne diffèrent pas grandement de ceux exposés cyniquement dans ce roman, d’une froideur insoutenable.

Dr Rat, c’est une dénonciation sans détour ni pincettes, ni espoir. Je n’ai pu m’empêcher de me demander ce qui a été inspiré de faits réels, et dans quelle mesure ces expériences sont encore d’actualité mais peu communiquées, ou si la pression d’association et l’émergence de notions autour de la souffrance animales ont permis des avancées sur le sujet. Une part de ma conscience me dit d’aller gratter moi-même, néanmoins c’est un sujet qui me touche très fort.

Le livre pose également la question très intéressante du pourquoi de ces expériences. Souffrance et charcutage pour un « bien commun ». L’auteur place dans la bouche de son exécrable Dr Rat des explications grotesques qui questionnent avec pertinence ces buts. La fin justifie-t-elle les moyens ? La vie animale a-t-elle plus de valeur que la vie humaine (qui est aussi animale par ailleurs…). Lire, dans l’article suscité, que seulement six vaches hublots sont utilisées pour améliorer la vie de plein d’animaux me pose question, y compris des questions qui dépassent mes connaissances scientifiques : à l’heure où l’on fait pousser des organes ou quand on connaît l’existence des cellules HeLa, n’y a-t-il, réellement, aucun moyen de faire autrement ? Ou de trouver des solutions alternatives ?

Dans tous les cas c’est un livre que j’ai refermé avec soulagement. L’auteur nous fait boire la coupe jusqu’à la lie. Si je soutiens à la cause à 100% et depuis des années, je ne suis pas cliente de ce genre de lecture. Parce que je suis déjà convaincue et que m’infliger ce déferlement de violence ne m’apporte rien, si ce n’est du désespoir et un affreux moment passé en compagnie de ce fichu Dr Rat. Ceci dit, si ce genre de lecture ne vous fait pas peur, que vous recherchez une lecture coup de poing (et même au-delà), il est de très bonne facture. Sachez juste que l’on n’en ressort pas indemne.

2 commentaires sur « Docteur Rat – William Kotzwinckle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s