Publié dans Fantasy, PLIB 2023, Service de presse, Young Adult

Bayuk – Justine Niogret #PLIB2023

De quoi ça parle ?

« Tu as son sang. Elle a tué ma lignée, je tuerai la sienne ! »

On raconte que c’est arrivé un soir sans Lune, au village de Coq-Fondu, dans l’endroit le plus reculé du Bayou. Qu’une jeune fille a été maudite pour les crimes de sa mère, la pirate la plus redoutée des mers, qu’elle n’a jamais connue. Où qu’elle aille, les esprits iront aussi, la traquant pour nourrir leur colère et leur tristesse. On raconte encore qu’il existe un endroit abandonné, où tout commence et tout finit, et que c’est là qu’elle devra avoir le courage d’aller. Cette histoire, c’est celle de Toma. Mais c’est aussi celle de Boone et celle de Roi-Crocodile, qui l’accompagneront dans sa quête de vérité.

Et c’est bien ?

Depuis quelques temps, j’étais en recherche de fantasy « bayou ». J’ai croisé du panthéon et de la magie yoruba ici et là, mais j’avais envie de patauger et de voyager dans une ambiance moite et suintante. Evidemment, le titre Bayuk a tout de suite éveillé mon intérêt de ce côté, sans compter que, depuis la parution de Chien-du-Heaume j’avais envie de découvrir l’autrice, chose que je n’ai jamais pris le temps de faire.

Autant dire que j’ai été servie : marigot, vase et relents pas nets sont au rendez-vous. L’entrée en matière et la façon dont le prologue est construit donnent tout de suite envie d’emboîter le pas de l’autrice. Le style de Justine Niogret m’a d’emblée plu : facétieux et affûté, il nous invite à découvrir le village de Coq Fondu et de ses habitant.e.s. Les différents thèmes et péripéties sont bien amenés et on frissonne dès le début – la narration est parfaitement équilibrée entre suggestion et non-dits, qui laissent, au début, planer le doute sur la malédiction.

Le trio de personnages formé par Toma, Boone et Roi Crocodile devient très vite attachants et l’autrice les distille au gré du récit. Toma, notre héroïne, connaît tout au long des aventures un évolution intéressante et travaillée. L’autrice aborde par son biais le fait de devenir adulte, de prendre conscience de la portée de ses actes, de s’intégrer à une société dont les ressorts nous échappent. Non seulement ces thèmes sont très finement et humainement abordés, mais j’aimerais les voir beaucoup plus souvent en young adult.

Les personnages de Boone et de Roi Crocodile, qui gravitent autour de Toma, ne sont pas en reste côté sympathie. Ils trainent leur lot de non-dits, pour autant le récit ne tombe pas dans les révélations clichés de dernière minute. Chaque personnage sonne juste, y compris les antagonistes.

Après le bayou et le vaudou, viennent les pirates. On sent que l’autrice maîtrise ses sujets et qu’elle glisse ici et là des éléments réels sur la société pirate ou les cultures dont elle s’inspire. Les membres de l’équipage qui accueillent nos héros ont tous leurs particularité. J’ai apprécié que l’on s’attache au cuisinier, Marteau, dont les passages sont à la fois touchants et intéressants, autant qu’ils démontrent la qualité de plume de l’autrice – je pense au passage de la tortue et n’en dis pas plus.

La fin, elle non plus, ne déçoit pas ; les différents dénouements coulent de source sans tomber comme un cheveu sur la soupe. Une très bonne aventure donc, et de qualité ; si les thèmes vous parlent, n’hésitez pas à y plonger, le voyage vaut le détour !

Note : 4.5 sur 5.

#PLIB2023
#PLIB2023JYA
#ISBN9791032405659

Publié dans Science-fiction

Les moissonneurs stellaires, tome 1 : Six – Khalysta Farall

Un ouvrage d\’aventure stellaire bien sympathique. Les Moissonneurs stellaires ouvrent sur la morne vie de l\’éclaireur Cowl, 21 ans, jeune chien fou lâché dans l\’espace pour le compte de la Flotte humaine. Sa mission ? Surveiller les sondes de récolte. La particularité ? L\’humanité, poursuivie par de vils extra-terrestres, ne peut se poser sur les planètes qu\’elle découvre sous peine de se faire éradiquer. C\’est donc en fuite perpétuelle et enferrés dans des tâches de survie monotones et (trop ?) bien réglées que se déroule leur vie dans les étoiles. C\’est sur une de ces planètes viables que Cowl va croiser une jeune femme extrêmement bizarre, dont la capture lui vaudra d\’être recalé à la maintenance pour avoir osé contrevenir aux consignes de récolte habituelle. 
Nous voici donc, lecteur, propulsé.e.s au fin fond de l\’univers, au milieu des étoiles, en compagnie d\’un héros immature. L\’accroche au récit est facile ; la plume de l\’autrice est fluide, claire et ses ménager les effets. Cowl est un protagoniste auquel on s\’attache très vite, quoi qu\’il puisse présenter un côté légèrement agaçant, particulièrement lorsqu\’il se fait mener par le bout du né par ladite jeune fille, qui répond au nom de Six. L\’apprivoisement de cette dernière se fait moins aisément. Caractérielle et secrète, elle a un peu trop tendance à garder ses secrets pour elle. Cela fait certes partie de l\’histoire, mais la frustration est souvent présente. 
L\’univers dépeint par l\’autrice est plutôt bien imaginé. Cette Flotte humaine en fuite m\’a rappelé l\’excellente série Battlestar Galactica. Flotte harcelée par les pirates de l\’espace et la menace invisible de nos aliens destructeurs. La seule chose que je regrette reste sûrement le léger manque d\’arrière-fond à la vie de la Flotte. On l\’aperçoit par bribe mais les lieux restent flous et ne contribuent peu à donner une vue d\’ensemble satisfaisante. La vie sur les vaisseau pirate est davantage esquissée, et de ce fait marque davantage. J\’espère que ces aspects seront davantage développés dans les tomes suivants. 
Enfin, côté action, on n\’est pas déçu. De batailles spatiales en luttes contre une faune hostile, le lecteur suit nos protagonistes dans un voyage mouvementé. Malgré quelques longueurs, l\’intérêt est là et l\’autrice arrive parfaitement à maintenir le suspens jusqu\’à la fin, et nous offre une chute pour le moins inattendue et particulièrement intéressante. 
En somme, un space opera qui se laisse lire sans problème et avec plaisir. Peu familière de l\’auto-édition, je ne regrette pas d\’avoir porté mon choix sur cette trilogie ; et je suis particulièrement curieuse de constater les avancées de l\’autrice et de ses protagonistes dans les tomes suivants. Un livre à découvrir surtout pour son côté aventure. Promis, on n\’est pas dans de la SF à gros boulons 😉
C\’est du bon !