Publié dans Fantasy, Jeunesse

La Trilogie de la Poussière, tome 1 : La Belle Sauvage – Philip Pullman

Résumé : À l\’auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d\’équipée, doivent s\’enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s\’affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours. 
Avis : Fan de la saga A la Croisée des mondes, découvert à la toute fin de mon cm2 – saga qui avait détrôné le petit sorcier Harry potter en terme de livre préféré – , la parution d\’une préquelle ne pouvait que me tenter. Un brin réticente cependant, car en terme de retours sur une saga à succès, je suis en général assez déçue. 
Il n\’en a rien été cependant. Le plaisir a été grand de retrouver l\’univers parallèle de Lyra, dans cette histoire encore un bébé. Renouer avec les daemons, la poussière, et surtout, le mystérieux objet qu\’est l\’aléthiomètre… miam. Les personnages sont aussi attachants que ceux de la saga d\’origine. J\’ai beaucoup aimé suivre le quotidien de Malcolm, fils d\’aubergistes, garçon serviable et débrouillard. J\’ai beaucoup aimé suivre l\’évolution de sa relation avec Alice, jeune femme plutôt rèche au premier abord… mais personnage qui s\’avère bien plus intéressant qu\’on ne le pense au fur-et-à-mesure de l\’avancée du roman. J\’y ai retrouvé un peu de cet aspect sauvage et indépendant qui m\’avait tant plu chez Lyra. 
On retrouve également un grand méchant emblématique suivi d\’un daemon effrayant. Tout comme Mme Coulter et son singe m\’avaient terrorisée, enfant, cet homme et sa hyène folle m\’ont particulièrement marquée. Tout comme Mme Coulter n\’est pas une antagoniste antipathique et gratuitement méchante, ce mystérieux homme fou et son daemon mutilés ont une part d\’humanité. On ne peut s\’empêcher de les détester autant que de les prendre en pitié. 
Enfin, l\’histoire en elle-même, par le style de narration et les éléments, emportent une fois de plus le lecteur dans un conte formidable, au gré des flots et à travers des aventures qui tiennent souvent du domaine du merveilleux. Les thèmes abordés sont traités finement (et pas du tout artificiellement) : intolérance, fanatisme, culture, ouverture… 
Autant d\’ingrédients qui ont fait que j\’ai retrouvé l\’état d\’esprit dans lequel j\’avais lu cette saga. Autant d\’ingrédients qui me font dire que cette préquelle vaut vraiment le coup, si vous souhaitez vous replonger dans cet univers. 
Le prochain tome devrait, à priori, mettre en scène une Lyra cette fois âgée de vingt ans, et narrer des événements après A la Croisée des mondes. Dans tous les cas, je serai sans faille au rendez-vous.
Coup de coeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s