Publié dans Science-fiction

La désobéissante – Jennifer Murzeau


Résumé : Paris, 2050. Bulle découvre, catastrophée, qu\’elle est enceinte. Autour d\’elle, le monde est un naufrage. Sous des dômes, les plus riches se calfeutrent, ignorant les misérables qui se débattent audehors, rendus inutiles par l\’automatisation. Le chômage a atteint 70%, la violence envahit les rues. Les plus dociles gobent leur Exilnox, les yeux voilés par des implants connectés. Sur les holordis, les murs, partout, brillent les pubs et les flashs info anxiogènes. Alors un enfant, là-dedans… Pourtant le garder, c\’est refuser de se résigner. Avec une poignée de hackers, Bulle choisit la lutte.
Avis : Voici un ouvrage conseillé par une personne de mon entourage qui ne lit pratiquement pas de science-fiction, d\’une autrice que je ne connaissais pas du tout. Suspens donc, et curiosité.

Il s\’agit là d\’un texte d\’anticipation qui, de prime abord, propose un futur relativement noir, pollué, abîmé et en décrépitude. Le genre humain s\’est perdu dans les méandres du commerce et des industriels, de la publicité, du tout chimique. Le style d\’écriture, au début, paraît relativement maladroit. Le temps de narration et le déroulement m\’ont un peu dérangée. Au fur et à mesure de l\’avancée du récit cependant, soit que je me sois habituée, soit que le style de l\’autrice se soit affirmé, le récit coule de mieux en mieux.

Côté contenu, des personnages marquants, humains, ballotés par une société où le vivant et le social ne veulent plus dire grand-chose ; des humains animés par une certaine idée de ce qu\’est la vie, et qui se donnent les moyens de la vivre. Même à partir de rien.

J\’ai beaucoup aimé les réflexions et analyse de notre société que l\’autrice réalise à travers le prisme de ce récit de science-fiction. Beaucoup de choses qu\’elle évoque sont pratiquement déjà là, elle se contente juste de les imaginer demain. Les interrogations amorcées sont réellement intéressantes : pourquoi chaque génération accuse la précédente de ruiner leur environnement mais ne fait rien ? Pourquoi, dans un monde où l\’information est toujours accessible et où tout le monde est au courant (du réchauffement climatique, de l\’état de pollution, de l\’épuisement des ressources…), personne n\’agit ? Surtout alors que des solutions alternatives existent (zéro déchet, repair café, permaculture, …). Comment nous sommes-nous venus à nous enfermer ainsi ? Cherche-t-on à contrôler les gens, ou les gens sont-ils les acteurs d\’un contrôle que l\’on nous fait intérioriser ? Comment peut-on en arriver à une nourriture qui coûte toujours moins (et qui devient même gratuite dans cette histoire) ?

Pas vraiment de réponses, mais des pistes, des idées lancées avec une certaine justesse. Des questions qui peuvent paraître inquiétantes et étouffantes  lorsque l\’on regarde autour de soi ; et pourtant, c\’est avec une foi en l\’être humain, un regard positif que l\’autrice conclut son texte. Et ça fait du bien.

Une découverte très intéressante et enrichissante, à conseiller à toutes celles et ceux qui aimeraient imaginer un demain pas forcément tout noir.

       
C\’est du bon !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s