Publié dans Planet opera, Science-fiction

Ivoire – Mike Resnick




Disponible en poche : oui

Nombre de pages : 480

Résumé : Il y a encore plus difficile que de retrouver une aiguille dans une botte de foin : retrouver les défenses de Malima Temboz, le grand Éléphant du Kilimandjaro, trophée légendaire dont on a perdu la trace depuis plus de trois mille ans dans le fourmillement des mondes unis. C\’est pourtant le défi que va relever Duncan Rojas, en cette année 6303 de l\’Ère Galactique, à la demande d\’un certain Bukoba Mandaka, qui se prétend le dernier des Masaïs. Sherlock Holmes d\’un nouveau genre, Rojas est l\’homme idéal pour retracer l\’épopée des fabuleuses défenses, d\’une planète, d\’un propriétaire ou d\’une époque à l\’autre. Mais est-il sûr d\’être à la hauteur des surprises que lui réservent l\’Afrique et ses sortilèges ?


Avis : Intriguée par le mélange promis dans le résumé, celui de légendes et croyances africaines et de science-fiction, me voilà lancée dans la lecture de Ivoire, de Mike Resnick. Mélange assez singulier, d\’autant plus que la culture africaine est vraiment très peu représentée dans les genres de l\’imaginaire, que ce soit en termes de contenus, ou en termes d\’auteurs. C\’est donc attirée par la nouveauté que je me suis lancée dans l\’aventure… et je n\’ai pas regretté. 


La trame

Agréable, originale et bien imaginée, la structure d\’ensemble de ce récit est vraiment plaisant. Dès le début, le lecteur est propulsé dans un tripot intergalactique, ou des parties de cartes aux mises astronomiques sont disputées entre des personnages issus de tous les horizons de la galaxie. L\’ambiance, à mi-chemin entre un Cinquième élément et une ambiance de cantina à la Star Wars embarque tout de suite le lecteur au côté des joueurs. 

Et ce n\’est que le début. En effet, le fil rouge, ce sont les défenses. Duncan Rojas, chargé de retrouver ces défenses pour le compte de Bukoba Mandaka, va tenter de retrouver, dans les archives, la trace de ces défenses, ainsi que de leurs propriétaires. Ainsi, le lecteur est plus souvent plongé dans ces fragments d\’archive, et, par interludes assez brefs, suit les avancées des recherches de Duncan. Un peu comme une succession de nouvelles toutes reliées par un même thème. 

Il n\’en résulte aucune difficulté à suivre l\’histoire, toujours passionnante. L\’auteur invente des contextes politiques et géographiques variés, permettant également de suivre l\’évolution de l\’humanité à travers les millénaires, depuis qu\’elle a quitté la Terre pour conquérir les étoiles. 

En somme, une construction de récit intéressante, très bien menée, originale.


Les personnages

En ce qui concerne les personnages, là encore, l\’auteur réussit un tour de force. Malgré le fait que l\’on n\’aperçoive Duncan et Bukoba seulement par intermittence, entre deux épisodes sur le changement de main des défenses, Mike Resnick construit malgré tout ses personnages de manière très intéressantes. Les personnes inventées pour les besoins d\’un fragment d\’archive sont rapidement présentés, mais toujours crédibles et emprunts d\’une vraie personnalité. Quant à Duncan et Bukoba, au fil de l\’avancée dans l\’histoire, ils passent du statut de personnage fade et sans passion pour le premier, et mystérieux et antipathique pour l\’autre, à celui de protagonistes auquel le lecteur va réellement s\’attacher, en découvrant leurs failles, leur fragilité et leur histoire. 


Le style

Quant au style, le tout est narré de fort jolie manière. On sent un style propre à l\’auteur et non pas une écriture simplement efficace, et c\’est aussi ce qui fait le charme du récit. 


Le mot de la fin…

A l\’issue de ce récit, je suis ressortie totalement enchantée. Récit qui finit sur la note d\’une fabuleuse légende, menée d\’un bout à l\’autre de main de maître. Récit qui laisse un sillage un brin mélancolique lorsque l\’on referme le livre. Un auteur et un titre à découvrir au plus vite. 


Excellent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s