Publié dans Science-fiction

La Puissance de Carthage (Le Livre de Cendres, tome 2) – Mary Gentle

Résumé : Prisonnière à Carthage, où le soleil ne brille plus depuis longtemps, Cendres n\’a jamais été aussi près du Golem de Pierre. Pourtant, simple esclave, sa vie ne tient plus qu\’à un fil. Au plutôt au bon vouloir des amirs wisigoths. Ceux-ci, et leur Faris, ont presque achevé leur croisade contre la Chrétienté et seule la Bourgogne leur résiste encore. Prête à tout pour survivre et retrouver la compagnie du Lion, Cendres découvrira-t-elle le secret de ses voix ?
Avis : Ce deuxième tome du Livre de Cendres s\’ouvre sur la captivité de Cendres et narre aux lecteurs sa captivité, ainsi que sa découverte de la capitale wisigothe, Carthage. On y découvre les intrigues politiques des \ »ennemis de la Chrétienté\ », et surtout, le fameux Léofric, possesseur du Golem de Pierre et \ »créateur\ » de la Faris, le capitaine de l\’armée wisigothe, par l\’intermédiaire d\’un élevage d\’esclave.

Le premier tome laissait un peu les lecteurs sur leur fin, en leur proposant une histoire travaillée et de qualité, mais un peu trop statique. Ce deuxième tome, plus dynamique, permet à la tétralogie de prendre son essor, et entraîne le lecteur dans une série d\’événements passionnants et cruels. Le devenir de Cendres au sein de la maison Léofric est de plus en plus incertain, et il apparaît que son sort sera également lié aux intrigues politiques des grands seigneurs.

Certaines scènes sont assez dures, et la prose de l\’auteure parvient à merveille à plonger le lecteur dans les mêmes affres que Cendres ; la peur et la détresse, le désarroi de trouver des amis chez ses ennemis, l\’allégresse des combats. Porté par une plume précise et cultivée, mais également fluide et agréable à suivre, le texte narre les aventures de l\’héroïne aux cheveux d\’argent avec maestria.

De nouveaux personnages font leur apparition – l\’amir Léofric, le harif Aldéric, quelques soldats, des esclaves avec lesquels Cendres va se lier – , on en retrouve, qu\’on avait quittés à Auxonne, à la fin du Livre 1. Je ne résiste pas au plaisir de vous révéler que l\’on retrouve brièvement le comte d\’Oxford, John de Vere, que j\’apprécie particulièrement. Et à chaque fois, c\’est avec le même plaisir qu\’on les suit, chacun avec ses contradictions, ses interrogations, les problèmes liés à sa condition. En parallèle, l\’évolution des découvertes de Ratcliff et les déboires qu\’il rencontre renforcent encore l\’envie d\’en savoir plus : on sent qu\’il y a anguille sous roche auprès des autorités militaires quant à la découverte de ce pan de notre \ »histoire\ » qu\’est celui de Cendres, et qui ne devrait pas exister…

Mary Gentle distille avec brio le fruit de ses recherches, sans assommer son lectorat de termes et de précisions historiques. L\’ensemble est au contraire intégré au quotidien des personnages, de manière à apporter un vrai plus dans les passages importants – ceux des batailles notamment -, sans donner l\’impression d\’assister à un cours d\’histoire, et les éléments les plus obscurs sont expliqués simplement. C\’est avec le même talent que l\’auteure met en scène des personnages humains, pas manichéens, gouvernés par leurs émotions, hantés par leurs démons, montrés autant dans leurs aspects les plus crasses que dans leurs aspects victorieux.

En somme, un tome 2 intéressant, dynamique… brillant, qui répondra à quelques unes des questions posées dans le tome 1, mais amènera chez le lecteur – et les héros de ce récit – de nouvelles interrogations. Le premier tome laissait présager d\’une bonne saga, le deuxième tome le confirme : Le Livre de Cendres est un récit de très bonne facture, à découvrir de toute urgence !

Appréciation

Coup de coeur

5 commentaires sur « La Puissance de Carthage (Le Livre de Cendres, tome 2) – Mary Gentle »

  1. Ravie de voir que tu apprécies toujours autant. Je crois que c'est mon tome préféré, bien que le début m'ait sérieusement secoué (certains scènes de sa captivité sont juste à la limite du supportable, mais ça fait partie du style de Mary Gentle)

    J’aime

  2. Yep, j'avais le coeur au bord des lèvres, au début, et surtout les foies pour Cendres (je me demandais justement jusqu'où Mary Gentle serait capable d'aller…). Mon préféré… je ne sais pas, je crois que le tome 3 va être encore au-dessus, dans mon appréciation ^-^

    J’aime

  3. C'est vrai que nous ne lisons pas le même genre de roman, mais qui sait un jour peut-être =PPour le bouton, je peux t'en faire un si tu veux ^^ Moi il me faudrait juste ta bannière ( envoie la moi sur le forum ^^ )

    J’aime

  4. salutCe que je veux te dire n'a aucun rapport avec ce livre, mais je ne savais pas vraiment comment te contacter.Je ne sais pas si tu connais, mais si tu ne l'as pas encore lut, alors j'aimerais te recomender Moi, Lucifer de Glen Duncan. Je croiv qu'il te plaira.

    J’aime

  5. Je te recommande grandement Oscar Pill ! Beaucoup lui reproche d'être trop enfantin, mais moi je suis subjuguée et j'ai 18 ans et ma mère le lit, elle en a plus de 40 ^^Merci pour mon permis, ton com's a dû me porter chance !!! =D

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s