Publié dans Science-fiction

La Guerrière oubliée (Le Livre de Cendres, tome 1) – Mary Gentle

Résumé : 1476. Gênes est à feu et à sang. Les Carthaginois et leurs golems maléfiques ont envahi le sud de l\’Europe afin de détruire l\’empire de Frédéric de Habsbourg. Une nuit éternelle les accompagne. Rien ni personne ne semble en mesure de les arrêter. Pourtant, une femme de dix-neuf ans, capitaine d\’une troupe de mercenaires, va se dresser sur la route de l\’envahisseur. L\’histoire a oublié cette guerrière au visage couturé et aux cheveux trop blonds. Elle s\’appelait Cendres, et la légende dit qu\’elle était plus farouche que le lion et guidée par la voix d\’un saint. 
Avis : Voici venir la critique d\’une saga qui m\’interpellait depuis longtemps : Le Livre de Cendres, une uchronie basée sur la fin de  notre XVe siècle, et sur laquelle j\’avais pu lire des critiques élogieuses. A travers cette histoire, Mary Gentle imagine le travail d\’un universitaire, Pierce Ratcliff, qui aurait découvert l\’existence d\’une guerrière femme oubliée par l\’Histoire avec un grand H. Et c\’est le travail de cet universitaire que le lecteur est invité à lire. 
La trame du récit prend ainsi pied dans notre histoire réelle, comme toute uchronie qui se respecte, et met en scène une \ »Europe\ » envahie par une armée wisigothe, aidée d\’une magie ou technologie étrange : les golems. Cendres, capitaine d\’une troupe de mercenaire au service de l\’empire Habsbourg, va être confrontée à cette armée, et à son chef, qui présente de nombreux et étranges points communs avec elle. Dans cette histoire, l\’auteure mêle avec succès une trame de fond historique soignée, travaillée et documentée, et la fiction ; sans cependant tomber dans le rébarbatif. Les quelques mails échangés entre Ratcliff et sa directrice de recherche éclairent avec subtilité le lecteur sur les points qui ne font pas partie de notre histoire, chose nécessaire tant le fil principal est travaillé avec brio.

Les personnages sont tout aussi réussis. Cendres, la femme mercenaire, la chef, confrontée à une société d\’homme, un environnement violent, habitée par des voies qui lui indiquent comment agir sur le champ de bataille, possède une réelle présence et un caractère suffisamment frappant pour en faire une \ »vraie\ » figure historique. Godfrey, le prêtre informateur, Florian, le chirurgien, Angelotti, le canonnier, ou encore Robert Anselm, le bras droit de Cendres ; sont autant de personnages auxquels l\’on s\’attache. La troupe des mercenaires et son quotidien contribuent à donner toute sa dimension et sa crédibilité à l\’histoire.

Le style traduit lui aussi le travail de l\’auteure et la qualité du texte. Véritable instrument, Mary Gentle sait donner à sa plume des tons et des formes différentes pour s\’accorder aux différents documents \ »historique\ » que Ratcliff traduit peu à peu. Les premières pages sont laborieuses et comme déconnectées du reste de l\’ouvrage. Le corps du texte, quant à lui, se lit plus aisément. Efficace, précise, imagée, riche, la prose de Gentle est agréable à découvrir et sert tout à fait l\’histoire qu\’elle propose à son lecteur, et l\’aspect \ »travail de recherche historique\ » est exploité avec talent.

Le seul \ »défaut\ » – qui n\’en est pas vraiment un – du récit restera sans doute sa lenteur. Tout au long du texte, on sent que ce premier tome sert principalement à jeter les bases de ce qui va suivre. Et si c\’est avec plaisir que l\’on découvre qui est Cendres et dans quel contexte troublé elle va devoir évoluer, on éprouve cependant des difficultés à rentrer totalement dans l\’histoire, à s\’y investir, à s\’y plonger.

Un ouvrage assez particulier donc, mais de réelle qualité. A conseiller aux bons lecteurs, ou en tout cas, à ceux qui n\’ont pas trop peur de se lancer dans un premier tome un peu lent.

Appréciation

Excellent !

11 commentaires sur « La Guerrière oubliée (Le Livre de Cendres, tome 1) – Mary Gentle »

  1. Ton avis donne vraiment envie de découvrir ce livre !Une question cependant, dont je ne pense pas avoir vu la réponse dans ton texte, c'est écrit sous forme de roman en dehors des mails échangés ou comme un documentaire ?

    J’aime

  2. C'est romancé, et ça se lit très bien. Comme je l'ai dit le tome 1 est lent, par contre j'ai presque fini le tome 2 et ça dépote bien plus !Plus précisément, on a les traductions des \ »documents historiques\ » romancés découverts Ratcliff. Et les traductions sont entrecoupée (assez rarement) de mails lorsque la directrice de recherche ne pige pas quelque chose. Il faut dire que c'est censé se passer dans notre monde, donc la présence de golems la surprend (normal ^-^).J'espère que ça réponds à ta/tes questions 🙂

    J’aime

  3. Ca fait plaisir de trouver d'autres gens qui apprécient ce cycle, ça a été un gros coup de coeur quand je l'ai lu pour ma part. Pas toujours facile à lire, mais j'ai été complètement happée par l'histoire personnellement ^^

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s